HAPAX
HAPAX

La Mandarine, d'Edouard Molinaro (1971), un film avec Annie Girardot, à redécouvrir ! (Rubrique cinéma)

Jane Fonda: le documentaire présenté à Cannes classics  (Rubrique cinéma)

Roses rouges et piments verts: un introuvable drôlement corsé avec Danielle Darrieux (1973) (Rubrique cinéma)

Danielle Darrieux, la jeune femme moderne du cinéma français des années 30

(Rubrique: cinéma)

LUC DARDENNE, CINÉASTE ET PHILOSOPHE  (rubrique cinéma)

PATRICK MODIANO ET LE CINÉMA

(rubrique Cinéma)

REVUE DE PRESSE 

 

Danielle Darrieux, une femme moderne, par Clara Laurent, Éditions Hors collection, publié le 27 avril 2017

 

TEXTE DE LA 4e DE COUVERTURE :

« Danielle  a été ma mère au cinéma à mes tout débuts et puis d’autres fois encore tout le long de ces années.

Je lui ai toujours trouvé une grâce infinie, une légèreté inquiète et cette voix de pleins et de déliés si particulière et qui lui a permis de chanter comme elle respire.

Ne jamais peser, laisser souvent une interrogation, un doute dans son phrasé, le charme absolu.

Je l’aime comme vous l’aimez. Inoubliable. »

 

Catherine Deneuve, mars 2017

 

PRÉSENTATION DE L'ÉDITEUR:

Danielle Darrieux est un phénomène unique en son genre. Quelle autre actrice peut se targuer d’avoir débuté sa carrière à 14 ans pour la finir à l’âge de 93 ans, après avoir tourné, avec succès, dans plus de cent films pour le cinéma? Dès les années trente, l’actrice incarne la femme moderne, une «drôle de gosse» sexy et pétulante, dont Battement de cœur est l’apogée. Elle prouve aussi grâce à Mayerling qu’elle peut tout jouer, le drame comme la comédie. Elle est alors la star française féminine la plus populaire. Dans les années cinquante, elle triomphe aux côtés de Jean Marais, Gérard Philipe ou Jean Gabin, et devient la muse de Max Ophuls (Madame de). Plus tard, Jacques Demy en fait la mère de Catherine Deneuve dans Les Demoiselles de Rochefort... En 2002, François Ozon lui offre un rôle fort dans Huit FemmesSi son naturel, sa grâce et son intelligence aiguisée ne l’ont jamais abandonnée, l’actrice a su incarner les métamorphoses de la femme moderne française. À travers la carrière de Danielle Darrieux, cet ouvrage très documenté revient sur quatre-vingts années de cinéma, mettant en lumière les évolutions de la femme dans la société française du XXe siècle. Il revisite des films méconnus et interroge la période complexe de l’Occupation. Ce livre est un hymne à une immense actrice et à un destin de femme hors du commun. 

Extraits de presse :

 

Télérama, Jacques Morice, 26 avril 2017

« Un livre copieux. Il fallait au moins ça pour fêter dignement le centenaire (ce 1er mai) de cette grande muse du cinéma français (…) Clara Laurent, journaliste et universitaire, retrace en détail sa carrière, presque film par film, dans Danielle Darrieux, une femme moderne : l’ouvrage, précis, mixe biographie et étude critique. (…) L’auteur a le mérite de réévaluer bon nombre de comédies dites légères (comme Battement de cœur, d’Henri Decoin, son premier mari), où l’actrice défend, non sans loufoquerie, une image de la femme indépendante avec du cran. Clara Laurent souligne surtout la modernité subtile de son jeu, son phrasé mélodieux, sa grâce. Bref, tout ce qui concourt à son naturel stupéfiant, fruit non pas de son instinct, mais d’une intelligence aiguisée ».

 

France Inter, Le Masque et la plume, Jérôme Garcin, 4 juin 2017

« Mon conseil, c’est une bio d’une femme que j’adore, qui est Danielle Darrieux, signée Clara Laurent, chez Hors collection…  Darrieux, qui vient tout juste de fêter ses cent ans, et qui a tourné dès ses 14 ans, qui a joué pour les plus grands cinéastes, de Max Ophuls à Téchiné, de Mankiewicz à Claude Chabrol, et à Ozon dans Huit femmes où elle était d’une enviable jeunesse…. Danielle Darrieux, une femme moderne. »

 

France Inter, la prescription cinéma de Laurent Delmas, 29 avril 2017

« Qui aura cent ans le 1er mai prochain ? DD pour les intimes et pour tous ceux qui comme moi sont raides dingues de cette actrice (…) Si je vous en parle, c’est qu’il y a un livre, la première vraie biographie de cette actrice… C’est curieux qu’il ait fallu attendre si longtemps pour avoir une vraie bio. C’est une très très belle bio sur cette très grande actrice, Danielle Darrieux, une femme moderne… c’est le titre de l’ouvrage signé de Clara Laurent. (…)»

 

Jean-Marc Lalanne, Les Inrockuptibles, 26 avril 2017

« Un nouveau livre retrace de façon très scrupuleuse la carrière hors proportion de l’actrice, probablement la plus longue et l’une des plus riches de l’histoire du cinéma. Du Bal (1931) (…) à la comédie Pièce montée (2010), après laquelle elle abandonne le cinéma, l’universitaire Clara Laurent analyse film après film, en s’appuyant sur une documentation très fournie (articles d’époque, citations…), de quelle image de la féminité l’actrice est porteuse. Une femme moderne, c’est ainsi que l’auteur envisage la comédienne en distinguant des avatars successifs de cette modernité : la jeune fille affranchie qui brusque les hommes, puis la femme middle age à l’émancipation plus réfléchie et cernée de tragique, jusqu’à la mamie criminelle de Huit femmes (…) »

 

L'Obs, Alain Riou, 29 avril 2017, "Danielle Darrieux, cent ans déjà"

« (…) Piquante, fine, nerveuse et rêveuse à la fois, elle a toujours su mêler, ce qui est unique, le sexy des grandes séductrices, et la saveur des actrices de composition. (…) On en saura plus en lisant la parfaite biographie que vient de lui consacrer Clara Laurent chez Hors Collection (Danielle Darrieux, une femme moderne). (…) »

 

L’Obs, François Forestier, 18 mai 2017.

À lire Danielle Darrieux, une femme moderne, de Clara Laurent (Hors collection, avril 2017). « Espiègle, drôle, piquante, DD a 100 ans. Ce n’est plus une actrice, c’est une légende. »

 

La Matinale d’Yves Calvi, RTL - Chronique de Bernard Lehut, 1er mai 2017

« L'immense actrice fête ses 100 ans le lundi 1er mai. Retour sur une carrière d'une exceptionnelle longévité, à travers des extraits de ses films, les archives de RTL, et le témoignage de sa biographe Clara Laurent. »

 

France 2, TF1, Vivement dimanche !, 30 avril 2017

« Danielle Darrieux fête ses 100 ans. Je vous offre le livre de Clara Laurent, Danielle Darrieux, une femme moderne. » (Michel Drucker à Philippe Labro)

 

Canal plus, Tous cinéma, Pierre Zeni, vendredi 28 avril

La prescription livre cinéma de Pierre Zeni

 

Canal plus, Le Journal du cinéma, 28 avril 2017

La prescription livre cinéma de Laurent Weil

 

France 2, Télé-matin William Lemeyrgie, 16 MAI 2017

Le choix des libraires: Coup de cœur de Nathalie Iris, librairie Mots en marge

 

Paris-Match, "Danielle Darrieux, l'icône du cinéma fête ses 100 ans", Clémentine Rebillat, 1er mai 2017

"C'est un phénomène unique en son genre. Quelle autre actrice en France et dans le monde peut se targuer d'avoir débuté sa carrière à 14 ans à peine pour la finir à l'âge de 93 ans?", s'interroge Clara Laurent dans son livre qui vient de sortir "Danielle Darrieux, une femme moderne" (éd Hors-Collection). »

 

Nice-Matin week-end, n°52, 28 avril 2017, Amélie Maurette

« A l’occasion des cent ans de Danielle Darrieux, le 1er mai, Clara Laurent lui consacre une biographie fouillée. Un livre qui montre à quel point la vie de la comédienne se mêle à l’histoire du XXe siècle. »

 

Télé 7 jours, 29 avril-5 mai, "Bon anniversaire Madame Darrieux !", par Hacene Chouchaoui 

« Danielle Darrieux fêtes ses 100 printemps le 1er mai. Dans un ouvrage passionnant, la journaliste Clara Laurent rend hommage à l’actrice aux 103 films et aux mille visages. »

 

à voir/à lire, 9 juillet 2017 (www.avoir-alire.com)

« L’universitaire et journaliste Clara Laurent a écrit la première véritable biographie de Danielle Darrieux, dont la carrière et les films sont retracés et analysés avec rigueur.

Publiée aux Éditions Hors Collection, cette étude de 443 pages est l’ouvrage le plus complet consacré à Danielle Darrieux, dont on a célébré le centenaire en mai 2017. (…) L’ouvrage suit un découpage chronologique, chaque chapitre relatant le contexte de la période et les caractéristiques des rôles de la star, tout en évoquant brièvement des éléments de sa vie personnelle susceptibles d’éclairer sa persona. En parcourant cet ouvrage très bien structuré, d’une écriture fluide et élégante, loin du jargon de certains travaux universitaires, le lecteur, qu’il connaisse ou non les films de Darrieux, sera frappé par la richesse de l’analyse et sa précision documentaire. L’auteure adopte une grille de lecture féministe, montrant que l’élégance parisienne de l’actrice et de ses personnages, longtemps associée à un certain charme français, n’a pas empêché « DD », à travers ses rôles, de véhiculer une image de modernisme et d’indépendance. (…) Voici donc une publication capitale sur l’une des plus prestigieuses interprètes du cinéma français. (…) »

 

Madame Figaro, 19 mai 2017

« Le livre anniversaire consacré à cette merveilleuse actrice qui vient de fêter ses cent ans. »

 

Jour de France, Joséphine Lebard, avril-mai-juin, "Danielle Darrieux, le bonheur de jouer"

« Elle tranche avec les vedettes françaises des années 1930, confie Clara Laurent, auteur d’une très complète biographie. Alors que nombre d’entre elles sont cantonnées aux archétypes de la jeune fille naïve ou de la garce, elle joue souvent des battantes. (…) Désormais âgée d’une trentaine d’années, l’actrice se distingue par son mystère : « Elle possède quelque chose d’énigmatique sur lequel le spectateur se projette, explique Clara Laurent. Comme une surface réfléchissante derrière laquelle se dissimulent des abîmes. »

 

EUROPE 1, Franck Ferrand, émission "Au cœur de l'histoire" spéciale Danielle Darrieux, 3 mai 2017 

« Clara Laurent dans sa biographie écrit que Danielle Darrieux est « dotée d’une voix ravissante et admirablement bien placée, que sa mère professeur de chant a su parfaire ». Quant à son physique, nous dit Clara Laurent, « il charme tout autant. Il semble que DD n’ait jamais connu le fameux âge ingrat. Son visage à la peau crémeuse, aux joues légèrement rondes, aux grands yeux clairs et au sourire épanoui, accroche admirablement la lumière des projecteurs. Sa silhouette gracile est déjà élancée. En 1931, Danielle porte une coupe de cheveux courts, qui évoque celle des garçonnes des années vingt. (…) »

 

Livre-hebdo, « 100 bougies pour Danielle Darrieux », 21 avril 2017, Pauline Leduc

« Le 28 avril, Hors Collection publie Danielle Darrieux, une femme moderne, biographie de la célèbre actrice qui soufflera ses 100 bougies le 1er mai. La journaliste Clara Laurent procède à une traversée documentée de la carrière de la comédienne qui partagea l’affiche avec Gérard Philipe, Jean Gabin ou Catherine Deneuve. »

 

Coup de cœur des libraires FNAC

« DD bien avant BB! Découvrez la vie de cette jeune actrice qui fête son centenaire cette année! »

 

Les captations des articles et des émissions, les liens vers les sites web :

Plan large, France culture, émission animée par Antoine Guillot

Samedi 9 décembre 2017: spéciale Danielle Darrieux, avec Clara laurent et N.T. Binh

https://www.franceculture.fr/emissions/plan-large/danielle-darrieux-quelle-drole-de-gosse

Article de Jacques Morice dans Télérama, 26 avril 2017

 

FRANCE INTER, Le Masque et la plume cinéma, la prescription de Jérôme Garcin du 4 juin 2017:

 

 

FRANCE INTER, La prescription cinéma de Laurent Delmas, samedi 29 avril 2017

"La première véritable biographie de Danielle Darrieux

Alors que la comédienne fête ses 100 ans le 1er mai paraît sa première biographie "Danielle Darrieux, une femme moderne" de Clara Laurent chez Hors collection.

 

Laurent Delmas vous dit tout le bien qu'il pense de ce livre. Ses initiales DD ont été célèbres bien avant BB. Danielle Darrieux a tourné son premier film en 1931, à l'âge de 14 ans. Elle charme par son naturel et incarne alors la jeune femme moderne du cinéma français, une « drôle de gosse » sexy et pétulante. En 1936 Mayerling de Litvak prouve qu'elle peut tout jouer, la comédie comme le drame. Ce film en fait une star internationale et lui ouvre les portes d'Hollywood. Elle est alors la plus populaire des actrices françaises. Toutes les jeunes femmes veulent lui ressembler. Dans les années cinquante, la star triomphe aux côtés de Gérard Philipe, Jean Gabin, James Mason ou Jean Marais. Elle devient la muse de Max Ophuls et s'impose dans Marie-Octobre. En 1967, Jacques Demy la choisit pour incarner la mère de Catherine Deneuve, qu'elle retrouve en 2002 dans Huit femmes."

 

https://www.franceinter.fr/emissions/la-prescription-cinema-de-laurent-delmas/la-prescription-cinema-de-laurent-delmas-29-avril-2017

FRANCE CULTURE, Plan large, Antoine Guillot, samedi 29 avril 2017

 

https://www.franceculture.fr/emissions/plan-large/special-jean-eustache

 

LA MATINALE DE RTL, YVES CALVI - Chronique de Bernard Lehut, avec des extraits de mon interview (1er mai 2017)

 

http://www.rtl.fr/culture/cine-series-jeux-video/danielle-darrieux-a-100-ans-l-extraordinaire-carriere-d-une-legende-vivante-7788355298

 

Jean-Marc Lalanne, Les Inrockuptibles, 26 avril 2017

 

 

VIVEMENT DIMANCHE PROCHAIN, MICHEL DRUCKER OFFRE MON LIVRE À PHILIPPE LABRO (à 11 minutes du début de l'émission)

 

http://www.france2.fr/emissions/vivement-dimanche/diffusions/30-04-2017_568701

 

 

Tous cinéma, Canal plus, Pierre Zeni, vendredi 28 avril

http://www.cineplus.fr/mth-cine/pid8281-tous-cinema.html?vid=1446449

 

 

Le Journal du cinéma, Canal plus, Laurent Weil, Pierre Zeni, 28 avril 2017

 

http://www.canalplus.fr/cinema/emissions-cinema-sur-canal/pid8577-le-journal-du-cinema.html?vid=1446679

 

Alain Riou, L'Obs, 29 avril 2017, "Danielle Darrieux, cent ans déjà"

 

"On en saura plus en lisant la parfaite biographie que vient de lui consacrer Clara Laurent chez Hors Collection (Danielle Darrieux, une femme moderne)."

 

http://alain-riou.blogs.nouvelobs.com/archive/2017/04/29/danielle-darrieux-cent-ans-deja-603154.html

EUROPE 1, Franck Ferrand, émission "Au coeur de l'histoire" spéciale Danielle Darrieux, 3 mai 2017 

 

Franck Ferrand cite plusieurs fois mon livre au cours de ces une heure trente d'émission entièrement consacrée à l'actrice.

 

http://www.europe1.fr/emissions/au-coeur-de-l-histoire

FRANCE 2, TÉLÉ MATIN, WILLIAM LEMEYRGIE, 16 MAI 2017

Le choix des libraires: Coup de coeur de Nathalie Iris, Mots en marge, La Garenne Colombe

Libération, "Danielle Darrieux, l'actrice féminissime a cent ans lundi.", 28 avril 2017

 

http://www.liberation.fr/societe/2017/04/28/danielle-darrieux-l-actrice-feminissime-a-100-ans-lundi_1565956

PARIS MATCH, "Danielle Darrieux, l'icône du cinéma fête ses 100 ans", par Clémentine Rebillat, 1er mai 2017

 

http://www.parismatch.com/Culture/Cinema/Danielle-Darrieux-l-icone-du-cinema-fete-ses-100-ans-1246160

L'Obs, François Forestier, 18 mai 2017

, le 

Nice-Matin week-end, n°52, 28 avril 2017, interview d'Amélie Maurette

 

Ouest-France, Pascale Le Garrec, 1er mai 2017, "Danielle Darrieux fête son centième anniversaire"

 

La comédienne fête ses 100 ans ce lundi. L’auteure de "Danielle Darrieux, une femme moderne", Clara Laurent, revient sur la carrière de cette grande actrice du cinéma français.

Télé 7 jours, 29 avril-5 mai, "Bon anniversaire Madame Darrieux !", par Hacene Chouchaoui 

France info, CultureBox, 1er mai 2017, "Danielle Darrieux fête ses cent ans"

 

http://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/stars/danielle-darrieux-fete-ses-cent-ans-ce-lundi-255553

9 juillet 2017

L’universitaire et journaliste Clara Laurent a écrit la première véritable biographie de Danielle Darrieux, dont la carrière et les films sont retracés et analysés avec rigueur.

 

Publiée aux Éditions Hors Collection, cette étude de 443 pages est l’ouvrage le plus complet consacré à Danielle Darrieux, dont on a célébré le centenaire en mai 2017. Le livre de référence était jusqu’à présent une Filmographie commentée par elle-même, avec le concours de Jean-Pierre Ferrière (Ramsay, 1995). Or, la carrière de l’actrice s’est poursuivie après 1995, à la télévision, au théâtre (Harold et Maude, Oscar er la dame rose (qui lui valut un Molière) ; et au cinéma, où elle a effectué un come-back à partir de Ça ira mieux demain (Jeanne Labrune, 2000). Le triomphe de 8 femmes (François Ozon, 2002) a en outre fait découvrir Darrieux à une nouvelle génération de spectateurs, tout en suscitant le désir de cinéastes cinéphiles tels Thierry Klifa, Anne Fontaine ou Pascal Thomas. Le livre de Clara Laurent relate l’intégralité de la carrière de Danielle Darrieux, de son rôle de jeune adolescente espiègle de quatorze ans dans Le Bal (1931) de William Thiele, à celui de l’aïeule nonagénaire alerte de Pièce montée (2010) de Denys Granier-Deferre. L’ouvrage suit un découpage chronologique, chaque chapitre relatant le contexte de la période et les caractéristiques des rôles de la star, tout en évoquant brièvement des éléments de sa vie personnelle susceptibles d’éclairer sa persona. En parcourant cet ouvrage très bien structuré, d’une écriture fluide et élégante, loin du jargon de certains travaux universitaires, le lecteur, qu’il connaisse ou non les films de Darrieux, sera frappé par la richesse de l’analyse et sa précision documentaire. L’auteure adopte une grille de lecture féministe, montrant que l’élégance parisienne de l’actrice et de ses personnages, longtemps associée à un certain charme français, n’a pas empêché « DD », à travers ses rôles, de véhiculer une image de modernisme et d’indépendance. Cela fut surtout le cas dans les années 30, où « DD », la jeune femme moderne, revendique dans certaines comédies l’autonomie financière et refuse la domination masculine, comme dans Un mauvais garçon (Jean Boyer, 1936). Ce trait de caractère de ses personnages se poursuit jusqu’à ses rôles de grand-mère pas ordinaire qu’elle composa à partir du Cavaleur (Philippe de Broca, 1978). L’intérêt de l’ouvrage est aussi de montrer la complexité psychologique de ses personnages et la diversité de ses rôles, voire des contre-emplois (certains étant devenu emplois), au-delà de constantes (la coquette menteuse, la romantique émancipée, la bourgeoise amoureuse mais déçue). Quoi de commun en effet entre la mondaine frivole meurtrie par la passion dans Madame de… (Max Ophuls, 1953), la tenancière de bordel lesbienne séduisant Jean Seberg dans Les Oiseaux vont mourir au Pérou (Romain Gary, 1968) et la matriarche conformiste du Lieu du crime (André Téchiné, 1986) ? Danielle Darrieux, une femme moderne revient par ailleurs avec intelligence sur un épisode controversé de la carrière de Darrieux (le fameux voyage à Berlin sous l’Occupation, replacé ici dans son contexte), et permet surtout de réévaluer nombre de films, souvent dénigrés par la star elle-même, et qui sont analysés à côté des pépites signées Decoin, Ophuls, Autant-Lara, Mankiewicz, Demy ou Vecchiali. Et l’on souhaite alors (re)découvrir la comédie policière L’Or dans les rues (Kurt Bernhardt, 1934), la fantaisie boulevardière Jean de la Lune (Marcel Achard, 1949), le musical Rich, Young and Pretty (Norman Taurog, 1952), le mélodrame Les Yeux de l’amour (Denys de la Patellière, 1959), ou le nostalgique Le Jour des rois (Marie-Claude Treilhou, 1991). Voici donc une publication capitale sur l’une des plus prestigieuses interprètes du cinéma français. On aurait cependant souhaité davantage d’illustrations photographiques et de précisions sur la carrière théâtrale et télévisuelle de la comédienne. Et l’on regrettera quelques confusions, notamment dans le résumé d’une séquence (La dispute avec Huppert et Deneuve dans 8 femmes). Mais ces réserves sont un détail compte tenu de l’importance et de la qualité de l’ouvrage.

Le Parisien, Benoit Darangon, dimanche 30 avril 2017, "Joyeux anniversaire Danielle Darrieux"

LA VOIX DU NORD, "L'actrice Danielle Darrieux a cent ans ce lundi", publié le 30 avril 2017

 

http://www.lavoixdunord.fr/155837/article/2017-04-30/l-actrice-danielle-darrieux-100-ans-ce-lundi

Jour de France, Joséphine lebard, avril-mai-juin, "Danielle Darrieux, le bonheur de jouer"

 

RTBF, "Danielle Darrieux, l'actrice féminissime, a 100 ans lundi", 28 avril 2017

 

https://www.rtbf.be/culture/cinema/detail_danielle-darrieux-l-actrice-feminissime-a-100-ans-lundi?id=9592779

L'Express, 3 mai, Le guide cinéma

TRAVELLINGUE, FRANÇOIS CARDINALI, "Initiales DD", 14 MAI 2017

ALORS QUE LE FESTIVAL DE CANNES CÉLÈBRE SON 70ÈME ANNIVERSAIRE, DANIELLE DARRIEUX FÊTE SES 100 ANS. UN LIVRE, FRUIT D’UNE LONGUE ENQUÊTE, REVIENT SUR LE PARCOURS D’UNE COMÉDIENNE QUI DÉBUTA À 14 ANS. FLASHBACK.

 

https://travellingue.wordpress.com/2017/05/14/initiales-d-d/

L'Humanité dimanche, Jean Roy, du 11 au 17 mai 2017

Madame Figaro, 19 mai 2017

Nice-Matin édition Monaco, 18 mai 2017 - article à l'occasion du Festival Sacha Guitry à Cap d'Ail (conférence surDanielle Darrieux chez Sacha Guitry)

PROGRAMME DU FESTIVAL SACHA GUITRY:

Le Journal de France, 1er février 2018, n°26

LA DÉPÊCHE, 22 décembre 2017, "Des stars, du glamour et du rêve"

 

Danielle Darrieux est morte le 17 octobre, épousant un siècle complet de sa gracieuse présence. La Cinémathèque de Toulouse vient de lui rendre hommage en présentant 13 films de sa magnifique carrière, depuis «Château de rêve», de Géza von Bolvary et Henri-Georges Clouzot (1933), où sa légèreté charmait déjà, jusqu'au «Jour des rois», de Claude-Marie Treilhou (1991), comédie féminine sur la vieillesse. Une biographie de Clara Laurent, «Danielle Darrieux, une femme moderne» (Hors collection, 448 pages, 19 €) permet de mieux connaître l'actrice, qui fit preuve d'un goût très sûr, d'Henri Decoin («La vérité sur Bébé Donge», 1952) à Max Ophuls («Madame de...», 1953) en passant par Julien Duvivier («Pot Bouille», 1957), Claude Chabrol («Landru», 1963), Jacques Demy («Les demoiselles de Rochefort», 1967) et André Téchiné («Le lieu du crime», 1986). A noter qu'on voit Danielle Darrieux mourir «sereine et comblée» dans son dernier film, «Pièce montée», de Denys Granier-Deferre (2010).

 

https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/22/2709578-des-stars-du-glamour-et-du-reve.html

NICE MATIN (édition Monaco), 23 mai 2017. Nuit blanche des livres à la Villa Les Camélias. Signature de mon livre, avec la présence de nombre d'auteurs, dont Didier Van Cauweleart, Véronique Ovaldé, Philippe Besson...

FESTIVAL DU LIVRE DE NICE - 2 AU 4 JUIN, INVITÉS D'HONNEUR: DANY LAFERRIÈRE, PAULE CONSTANT

 

 

« 100 bougies pour Danielle Darrieux », 21 avril 2017, Pauline Leduc

 

Le 28 avril, Hors Collection publie Danielle Darrieux, une femme moderne, biographie de la célèbre actrice qui soufflera ses 100 bougies le 1er mai. La journaliste Clara Laurent procède à une traversée documentée de la carrière de la comédienne qui partagea l’affiche avec Gérard Philipe, Jean Gabin ou Catherine Deneuve.

 

http://www.livreshebdo.fr/article/100-bougies-pour-danielle-darrieux

Nice matin, Joëlle Deviras, 17 avril 2018: Salon du livre de Monaco édition 2018

Entretien avec Clara Laurent dans Le Littéraire.com, par Frédéric Grolleau, 6 mai 2018: